Au canada, se pose toujours le problème du poids démographique du Québec par rapport aux autres provinces. Face a la forte immigration anglophone a Ontario, le Québec avait conservé sa part de population nationale. La chute de la fécondité depuis une vingtaine d’années a incité les Québécois à trouver d’autres solutions pour maintenir leur proportion de francophone. Ils ont adopté une attitude favorable de l’immigration.

Nous avons choisi d’étudier l’immigration au canada de la façon suivante : présenter d’abord les grands trait de cette immigration, puis d’écrire les caractéristiques socio demo-démographiques des immigrants, en particulier la diversité croissante de leurs origines et ses conséquences sur les conditions de leur intégration enfin, analyser les aspects provinciaux de l’immigration, notamment celui de la francophonie du Québec.

Il convient d’apporter quelques précisions sur les données utilisées. La citoyenneté canadienne est régie par le droit du sol. Par définition, toute personne née au Canada ou née a l’étranger de parent canadiens est (citoyen canadien de naissance).Un immigrant est un résident permanent du canada qui n’est pas citoyen canadien de naissance. Et à qui a été conféré un certain nombre de droits et de privilèges, compte tenu de son intention de s’installer sur le sol canadien.

L’immigration légale fait l’objet d’une comptabilité précise qui permet de connaitre chaque année des caractéristiques des immigrants. Mais les statistiques aux frontières enregistrent des nombres d’immigrations d’individus, de sorte qu’un même individu peut y être compté plusieurs fois s’il effectue plusieurs immigrations au Canada. Il y’a pas de système d’enregistrement d’immigrant, mais leur nombre est estimé chaque année, depuis 1962, à partir de fichiers administratifs. Par ailleurs, les recensement permettent tous les 5ans la population née a l’étranger et résidente au Canada .Il s’agit alors du STOCK, à une date donnée, des personnes qui ont immigrés, qui sont survivantes et qui sont restées au Canada. On parlera d’immigrants pour des flux d’entrées, et d’immigrés pour les stocks au recensement .Le rapprochement de ces deux sources de données permet de donner une estimation de leur immigration.

Brice Obam
Directeur Marketing
Immigration la Référence

 

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *