Chaque année, des centaines de milliers d’immigrants acquièrent la citoyenneté canadienne. Plus d’un Canadien sur cinq est né à l’étranger. Le taux de naturalisation, le processus par lequel les immigrants se voient accorder la citoyenneté, s’avère plus élevé au Canada que dans d’autres pays accueillant un grand nombre d’immigrants. Mais devenir citoyen canadien implique de respecter certaines exigences, notamment administratives.

Le Canada fait partie des pays qui accordent à leurs citoyens le droit d’avoir la citoyenneté de plus d’un pays. En devenant Canadien par naturalisation, vous êtes par conséquent autorisé à conserver votre nationalité antérieure. Mais attention, la citoyenneté multiple n’est pas reconnue ni autorisée dans tous les pays.

Vous pourriez devoir respecter les lois et règlements de votre pays d’origine, par exemple y effectuer votre service militaire. De plus, si votre pays d’origine ne vous accorde pas le droit d’être citoyen de plusieurs pays, vous devrez renoncer à votre nationalité d’origine. Pensez donc à bien vous renseigner auprès de l’ambassade de votre pays d’origine avant de demander la citoyenneté canadienne.

Devenir citoyen permet d’acquérir des droits supplémentaires par rapport aux résidents permanents. À la liberté de religion, de pensée, d’expression, s’ajoutent par exemple le droit de détenir un passeport canadien, qui permet de voyager et d’obtenir au besoin la protection consulaire du Canada.

En tant que nouveau citoyen, vous acquérez également le droit de vote et d’éligibilité aux élections fédérales, provinciales, territoriales ou municipales. Pour de nombreux immigrants, devenir citoyen constitue la dernière étape d’un long processus d’enracinement et d’intégration.

Brice Obam
Directeur Marketing
Immigration lareference

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *