Le  Canada de la genèse à la situation actuelle

 

Etymologie

            Il est difficile de donner avec exactitude la véritable source du nom du pays le plus vaste du continent Américain. Mais deux grandes pistes peuvent retenir notre attention.

Selon les indigènes de l’actuelle ville et province du Québec, ils ont en 1935 utilisé le mot iroquois ‘’Kanata’’ (prononcé ganada) pour guider  le navigateur Breton Jacques Cartier jusqu’au village du Stadaconé. Ce dernier va rebaptiser ce mot en canada  Pour désigner non seulement ce village mais ce qui n’est pas des moindres pour désigner l’ensemble des terres de Donnacona.

Une autre piste indique que M. Le Comte de Castelnau donne une autre étymologie au nom de ce gigantesque pays dans le récit  de son périple dans le septentrion de l’Amérique. Il précise qu’entre 1837 et 1841 il était impossible d’en retrouver  l’origine  car les Espagnols ayant fait la première découverte du canada ont trouvé le territoire vide et ont simplement décidé d’abandonner cette terre qu’ils ont appelé  ‘’il capo di nada’’ c’est à dire « Le cap de rien » ; d’où l’appellation de Canada.

Usage et évolution

            On  peut remarquer avec aisance que dès 1545, les cartes géographiques Européennes ainsi que les livres commercent à illustrer facilement cette région et à l’appeler Canada.

C’est entre le 17e et le 18e siècle que ce mot représente l’une des colonies de la nouvelle France ; qui se situait le long du fleuve Saint-Laurent et de la rive nord des grands lacs, puis   ce mot (canada) va désigner deux colonies britanniques ; le Haut-canada et le Bas-canada qui vont être réunifiées  en 1841 comme province du canada ou tout simplement le canada uni.

Un projet nouveau voit le jour au cours des années 1864, celui de fédérer plusieurs colonies de l’Amérique du Nord Britannique pour former un pays. C’est ainsi que lors de la conférence de Londres  des noms ont été proposés parmi lesquels Tuponia et pour qu’en Février 1867 le nom Canada soit approuvé et adopté par l’ensemble des délégués.

Il est aussi clair que le 1er juillet 1867 le pays le plus jeune du monde prend officiellement le nom de Dominion du Canada   grâce à la fédération de trois colonies de l’emploi britannique.

Ces expressions qui précèdent le mot Canada sont officiellement supprimées en 1982 et le pays ne possède qu’une forme longue : ‘’La confédération du canada’’ ou  tout simplement Canada.

La connaissance des premiers occupants. Il est difficile à travers les documents de reconnaître la présence des peuples autochtones sur le territoire canadien. Et pourtant à partir des fouilles archéologiques, ils  sont présents depuis plus de 26500 ans dans le nord du YUKON et à plus de 9500 ans dans le sud de l’ONTARIO.

Les Amérindiens, les Inuits (Eskimos) et les Béothuks sont donc considérés comme les premiers occupants du continent encore inexploré par l’occident.

Ces derniers sont à l’origine de l’expression « peaux rouges » et à cause du fait qu’ils sont les premiers à entrer en contact avec les européens ; ils ont été  baptisés premières nations.

Le passage des explorateurs

  • La période précolombienne (1492)

Les premières explorations  européennes ont débuté au large des côtes du labrador et l’île de Terre Neuve; lesquelles sont visitées  par les Vikings (la  civilisation scandinave) les Normands (Étymologiquement hommes du Nord) et les Basques depuis le premier millénaire.

  • La période colombienne (990 à 1492)

L’islandais LEIF Erikson  est désigné comme  étant le premier explorateur Européen à visiter l’Est du territoire actuel du canada (île de terre neuve) autour des années 990 ; puis a suivi son compatriote BJARNI  HERJOLFSSON.

En revanche Christophe Colomb est probablement l’homme que l’histoire a longtemps cité comme étant le premier à fouler le sol du continent américain. Mais à la base de toutes les recherches et documentations mises à notre disposition ce n’est pas le premier homme encore moins le premier explorateur. Car les premiers êtres humains à migrer en  Amérique  viennent probablement de l’Asie. Mais Christophe Colomb est celui qui en cherchant une nouvelle route vers les indes Orientales s’est retrouvé sur le continent Américain et serait par ricochet le premier à documenter ses voyage vers l’Amérique.

  • La période coloniale (1492 à 1867)

Depuis 1492 date historique de la connaissance du continent Américain par les européens  et début de la  grande époque coloniale, les mouvements de conquêtes des territoires jugés vides ou inoccupés par les occidentaux deviennent pour eux une activité propice et rentable.

Les explorateurs vénitiens Jean Cabot et son fils Sébastien débarquent à Bonavista (Terre Neuve) en 1497 pour le compte du Roi HENRI III d’Angleterre.  L’explorateur portugais Fernandes  Lavrador  longe quant à lui le littoral du Labrador actuel  (province dont le nom est lié au navigateur portugais). De nombreux autres navigateurs vont aller à la conquête des terres américaines de l’arrière pays pour qu’elles soient conquises et pour constituer le 1er  juillet 1867 le Dominion du Canada comptant ainsi quatre provinces (Nouveau Brunswick, Nouvelle Ecosse, Ontario et Québec).

 

Répartition du territoire de l’indépendance à nos jours.

                           En 1867, quatre territoires fusionnent pour devenir le Dominion du Canada. Plusieurs autres territoires vont se relier à ce  nouveau pays de façon progressive.

On note l’entrée en liste le 15 juillet 1870 du Manitoba et du Territoire du Nord-Ouest ; et le 20 juillet de l’année suivante de la Colombie Britannique qui rejoint la fédération.

Le 1er  juillet 1873 lors de la fête du canada  (canada day) pour la sixième édition l’’île du Prince Edouard s’ajoute à la liste des sept (7) précédents territoires unifiés ; au fur et à mesure on va obtenir le ralliement des autres territoires tels que le YUKON le 13 Juin 1898 ainsi que l’Alberta et la  Saskatchewan le 1er septembre 1905.

Les deux derniers qui s’ajoutent à cette confédération sont Terre Neuve et Labrador le 31 Mars  1949 et 50 ans plus tard précisément le 1er Avril le Nunavut ferme la liste.

Et depuis 1999 jusqu’à nos jours le canada compte dix(10) provinces et trois (3) territoires (les Terres du Nord Ouest, le Nunavut et le Yukon). Et en espérant que l’expansion du territoire n’est pas terminée le Canada reste et demeure la plus grande nation du continent américain en terme de superficie et le deuxième pays le plus vaste de la planète avec un espace géographie estimé à dix millions de kilomètres carrés (10 .000.000 km2).

 

Serge KETA

Pour la Référence Immigration

Et par ordre

Le Directeur de la Communication.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *